Au fil des saisons, mes trois vivaces préférées

Planter des vivaces dans son jardin d’ornement, pour étoffer un massif ou garnir une bordure, est assurément une bonne idée. Surtout pour ceux qui estiment de ne avoir la main verte ou peu de temps à consacrer à leurs plates-bandes. D’année en année, de saison en saison, elles reviendront, se ressèmeront immuablement, refleuriront, se feront même plus vigoureuses. Et, de par la diversité des vivaces, vous pouvez même avoir des fleurs toute l’année, tout à la fois adaptées au sol, aux conditions d’ensoleillement et au climat sous lequel vous vivez. Finalement, le choix n’est qu’affaire de goût. Et mes goûts personnels me poussent à sélectionner trois vivaces qui devraient enchanter votre jardin du printemps au début de l’hiver

L’ancolie des jardins, entre exubérance et élégance

Une petite merveille pour vous jardins

L’ancolie a de quoi séduire les jardiniers les plus réticents. Par sa grâce, par sa légèreté, par sa élégance naturelle, elle peut même se montrer ensorcelante. Mais finalement à quoi tient donc cette magie ? D’abord, la palette de couleurs qu’elle propose est proprement impressionnante. Du blanc, du jaune, du rouge, du bleu…en clair ou en foncé, très pâle ou encore d’une teinte profonde, parfois en bicolore, pas une couleur n’est oubliée. Quant au feuillage, il est d’une fraîcheur étonnante, quelque fois panaché.

L’ancolie nous ensorcelle aussi par l’originalité de ses fleurs. Les pétales de la demoiselle, perchée sur de longs pédoncules qui se balancent au gré des vents, se prolongent en effet par des éperons recourbés. Dès les premiers rayons de soleil printaniers, les ancolies s’épanouissent sans modération, pour former une palette colorée dans vos massifs.

Enfin, le dernier atout de l’ancolie réside dans sa facilité à s’adapter à toutes les situations. Inutile de choisir entre le soleil ou la mi-ombre, elle aime toutes les expositions. Un sol ordinaire lui suffit, plutôt léger et frais. Et elle se montre particulièrement rustique puisqu’elle résiste à – 20 °. D’année en année, elle se ressème facilement et ne nécessite aucun entretien, si ce n’est la suppression des fleurs fanées. Quant à sa croissance, elle est rapide et dès la première année, elle fleurit.

Fiche d’identité express :

  • Famille des renonculacées
  • Exposition au soleil, à mi-ombre ou à l’ombre
  • Floraison de mai à juillet
  • Rustique jusqu’à – 20 °
  • Taille : de 15 cm à un mètre
  • Sol ordinaire, frais et drainé

Ma préférée

L’ancolie hybride black barlow : fleurs doubles en forme de pompons retombants de couleur pourpre foncé

L’hémérocalle, éphémère mais tellement belle

Une beauté du jour pour orner votre jardin

Avec ses faux airs de lys, l’hémérocalle se fait aussi appelée « beauté du jour ». En toute humilité puisque ce petit nom lui vient de son étymologie grecque : le mot hémérocalle est formé de « hémero » (un jour) et « kallo » (beauté). Car la belle a l’inconvénient d’avoir une floraison éphémère. Une journée et puis s’en va. Mais la profusion de fleurs colorées compensera largement cette courte floraison.

Très appréciée au Japon, l’hémérocalle bénéfice elle aussi d’une extraordinaire variété de couleurs. Avec quelques variétés qui présentent des couleurs rares, de l’ivoire au saumon en passant par le marron ou le rouge grenat. Leurs pétales, tour à à tour lisses, frisées, ondulés, presque froufroutants, lui donnent aussi un charme indicible. Seul bémol, son feuillage peut paraître quelque peu linéaire et triste, formé de longues tiges.

En revanche, elle sait se faire apprécier par sa facilité d’entretien. Rien à faire sinon l’admirer. Si vous lui offrez un emplacement au soleil, elle vous le rendra au centuple. En bords d’allées, en touffes de trois pieds dans un massif, ou même dans des rocailles, elle fera merveille. Une terre ordinaire lui suffira pour fleurir de juin à septembre. Et elle est capable de tolérer froid, humidité et vent.

Fiche d’identité express

  • Famille des liliacées
  • Exposition au soleil (4 à 5 heures par jour suffisent)
  • Floraison de juin à septembre-octobre
  • Rustique jusqu’à – 15°
  • Taille : de 50 à 100 cm
  • Sol ordinaire bien drainé

Ma préférée

L’hémérocalle agape love avec ses larges pétales légèrement ondulés de couleur ivoire et son cœur jaune très pâle. Elle est en outre parfumée.

L’aster pour ensoleiller l’automne

La vivace aux milles fleurs

A l’heure où les températures se font plus fraîches, où les fleurs d’été tirent leur révérence, l’aster entre en scène. Et quel spectacle ! Dès la fin du mois de juin et jusqu’en novembre-décembre, elle apporte de la lumière à votre jardin de leurs petites fleurs en forme d’étoiles, assez proches de la marguerite.

Ces jolies vivaces se veulent très généreuses et leur floraison se voudra abondante. Et parce qu’il existe un large choix de variétés, de différentes hauteurs, elles occuperont bien le devant comme l’arrière de la scène de vos massifs. Et ce dans des nuances colorées du blanc au rose, du bleu au violet.

Pour que les asters donnent le meilleur d’elles mêmes, il faudra leur offrir un emplacement bien ensoleillé et une terre certes ordinaire mais bien drainée. Ses conditions respectées, elles feront montre d’une belle vigueur et d’une grande rusticité.

Fiche d’identité express

  • Famille des Astéracées
  • Exposition au soleil
  • Floraison de juin à décembre
  • Très rustique
  • Taille : de 30 à 150 cm suivant les variétés
  • Sol ordinaire bien drainé

Ma préférée

L’Aster ageratoides Harry Schmidt est une aster naine qui se couvre de petites fleurs de couleur lilas clair. Port très compacte. Très résistante à l’Oïdium, le point faible des asters.

3